Lecture | Guide de manœuvre – Éric Tabarly

img_0013.jpg
A moins que [la perte de votre gouvernail] ne survienne à proximité d'une côte sur laquelle vous pousse le vent, ne vous croyez pas en perdition si cette avarie vous arrive. Pas de S.O.S. ou de fusées, essayez de vous en sortir tout seul.

Cette citation donne le ton de ce Guide de manoeuvre d’Eric Tabarly et illustre bien le caractère de ce marin exceptionnel: maîtriser l’art de la navigation pour éviter les situations fâcheuses et savoir se débrouiller avec les moyens du bord quand la situation l’exige.

Ce manuel, publié pour la première fois en 1978 puis réédité en 2008 puis encore en 2017 (l’édition vue ici), est à la frontière entre le manuel technique et le récit d’aventure. Le ton y est convivial et parsemé d’anecdotes que l’auteur tire de ses nombreux voyages; on a l’impression de partir au large avec le célèbre capitaine et de pouvoir profiter de son expérience légendaire face à de nombreuses situations qui intéresseront le navigateur de plaisance: amarrages divers, manoeuvres de port, mouillages, réglages et bien d’autres.

Les passages qui s’attardent à la voilure des goélettes ou aux réglages de l’artimon trouveront peut-être moins d’application dans un contexte moderne mais restent intéressants à lire, ne serait-ce que pour constater la maîtrise du marin sur son art.

Qui a dit que démâter devait gâcher votre journée?

Il faut évidemment parler des dessins de Titouan Lamazou, embarqué sur Pen Duick VI avec Tabarly en 1977 et à qui ce dernier demande d’illustrer le guide sur lequel il planche alors. Elles sont superbes (bien que parfois un peu vieillottes) et souvent essentielles pour comprendre les explications données par Tabarly.

Pour qui recherche le pur côté technique et veut aller droit au but, d’autres guides seront probablement à préférer (le Cours des Glénans pour n’en citer qu’un). Mais le Guide de manoeuvre de Tabarly reste pertinent dans toute bibliothèque marine et offre un regard privilégié sur le savoir d’un homme qui a marqué le monde de la voile.

 

Laisser un commentaire